mercredi, mai 22, 2019

Center



The very centre of your heart is where life begins, the most beautiful place on earth.


Jalâl ud Dîn Rumi

mercredi, mars 13, 2019

Joie



Celui qui veut conquérir la joie,
Malgré lui, la brisera ;
Celui qui, quand elle passe, sait doucement l'embrasser
Pourra toute sa vie en profiter.

He who binds himself to a joy
Does the wingèd life destroy ;
But he who kisses the joy as it flies
Lives in eternity's sun rise.

Wiliam Blake

jeudi, janvier 24, 2019

Espace infini



L'homme croit voir le monde à travers deux yeux, deux petites ouvertures étroites, et les choses lui apparaissent dès lors limitées et à distance.
En réalité, nous ne voyons pas le monde à partir de petites ouvertures, deux petites fissures mais à partir de l'espace infini.
Quand on s'éveille à cette vision sans voyant, alors les choses sont unes avec l'infini et deviennent elles-mêmes l'infini.

Et c'est la libération.

William Blake

mercredi, janvier 23, 2019

leçon




"Quelques mots qui transmettent une leçon sont comme une lampe allumée qui a donné un baiser à une lampe qui ne l'était pas encore, puis s'en est allée. Cela suffit, et le but est atteint."

Jalâl ud Dîn Rûmi


J'ai beaucoup fait, si je réussis à ranimer en celui qui m'écoute le souvenir de ce qu'il sait déjà. »  

Platon

mardi, novembre 20, 2018

Passivité




« Ainsi ton ignorance n’est pas une infirmité, mais ta plus haute perfection, et, de même, ta passivité est ton opération la plus haute.
 
En vérité, si tu veux éprouver cette naissance en toi,
tu dois mettre en sommeil toutes tes opérations et faire taire toutes tes puissances.
 
Il te faut trouver en toi Celui qui vient de naître.
Tout ce que tu pourras trouver d’autre, tu dois le dépasser et le laisser derrière toi. »
 
 
Maître Eckhart

mardi, novembre 13, 2018

Humilité




L'humilité consiste aussi à reconnaître que n'importe quelle créature dans l'Univers est susceptible de nous enseigner ce que nous ignorons.

Jalâl ad-Dîn Rûmî

mardi, octobre 09, 2018

Ascension

A chaque instant, une âme, un esprit s'envole, là où il n'est plus de lieu.
De ces lumières stellaires, de ces voûtes bleues du ciel,
Sont apparues des figures mystérieuses, qui révèlent des choses secrètes.
Un lourd sommeil est tombé sur toi des sphères tournoyantes.
Prends garde à cette vie si légère, méfie-toi de ce sommeil si lourd.
Âme, cherche le Bien-Aimé, ami, cherche l'Ami.
Ô veilleur, sois sur tes gardes : il ne sied pas au veilleur de dormir.
Les amoureux meurent avec la pleine conscience de mourir,
Mais c'est devant un Bien-Aimé plein de douceur qu'ils meurent.
Ils ont bu, au jour prééternel, l'Eau de la Vie;
Il est inéluctable qu'ils meurent d'une autre manière.
Puisqu'ils font partie de la cohorte des amants,
Ils ne quittent pas la vie comme les gens ordinaires.
Ils surpassent la dignité des anges par la grâce,
Puisse - t - il ne pas leur arriver de mourir comme des humains !
Crois-tu donc que les lions meurent comme des chiens hors de la maison ?
Le Roi de l'âme court à leur rencontre,
Quand les amoureux meurent pendant le voyage.
Tous rayonnent comme le soleil s'ils meurent aux pieds de cette lune.
Les amoureux qui sont l'âme l'un de l'autre
Meurent tous par amour l'un de l'autre.
Mais la mort présente un caractère triomphal :
Quand tu me confieras à la tombe, ne dis pas :
" Adieu, adieu ! "
Car la tombe est un voile cachant l'assemblée du
Paradis.
Après avoir vu la descente, contemple l'ascension.
Pourquoi le coucher de la lune et du soleil leur
causerait-il du tort ?
Ce qui te paraît un coucher est en réalité un lever.
Bien que la tombe te semble une prison, c'est la libération de l'âme.
Quelle graine fut semée dans la terre qui n'ait poussé ?
Pourquoi ce doute au sujet de la graine qu'est l'homme ?
Sache que l'Âme est la source, et toutes les choses créées, des ruisseaux.
Tant que demeure la Source, s'écoulent les ruisseaux.
Chasse le chagrin de ton esprit, bois l'eau de ce ruisseau;
Ne crains pas que l'eau tarisse, car elle est sans fin...
Vois comme est devenu un tout ce corps, qui est une partie de ce monde de poussière !
Quand tu auras voyagé à partir de ta condition d'homme, sans nul doute, tu deviendras un ange.
Quand tu en auras fini avec la terre, ta demeure sera le ciel.
Dépasse le niveau de l'ange: pénètre dans cet océan.
Afin que ta goutte d'eau devienne une mer plus vaste que cent mers d'Omân.
Renonce à cette notion de "fils" (valad), dis, de toute ton âme : " Dieu est Un " (Ahad).
Si ton corps a vieilli, qu'importe ? puisque ton âme est jeune.
Quand mon âme disparaîtra, mettez-moi sous la terre;
La terre entrera dans ma demeure comme une maîtresse de maison.
L'âme céleste prend son essor vers la demeure de Jésus;
L'âme pharaonique s'en va vers la demeure de Qârûn.
Mon âme bat des ailes pour s'envoler vers ton cœur,
Ton cœur gracieux, gai, harmonieux.
De même que cette âme céleste ne souhaite rien de moins que Dieu,
Cette âme terrestre s'en va vers ce qui est loin de lui.

Jalâl ud Dîn Rumî - Odes Mystiques 911